Torres del Paine: retraite andine au pays des gauchos – Patagonie chilienne – Septembre 2016

Après quelques heures de camion-bus 4X4 sur la célèbre Ruta Nacional 40 au travers de la steppe patagonne et ses black bush, direction Torres del Paine! Sans vraiment s’en rendre compte on bascule côté chilien (on se laisse surprendre par le fait de repayer en pesos chilien! et le passage de la douane est trop mignon, une petite barrière et un comptoir… quand même ils passent les bagages au scan pour ne pas qu’on ramène n’importe quoi au Chili). On retrouve à l’hôtel la nonchalance chilienne…comparée à la qualité de service des argentins.

Au pied des Andes, au milieu de ce parc de 181 000 h, qui fait partie depuis 1978, des réserves de la biosphère de l’Unesco, ça fait longtemps qu’on a pas eu un silence aussi assourdissant. A 3 000 m, les Torres Del Paine granitiques sont spectaculaires et dominent lacs turquoises et rivières agitées. On peut voir défiler ici les quatre saisons en une journée! Ultra réputé pour son célèbre « W » pour les marcheurs, ce parc regorge de guanacos, moutons, autruches, flamants et condors. On n’a pas croisé de pumas, mais leur population est en augmentation depuis qu’ils sont protégés, c’est bon signe 😉

Fin 2011, un incendie causé par un touriste israélien a ravagé plus de 16 000 ha de forêt. On en voit encore les effets…..depuis des précautions et des sanctions importantes ont été décidées.

Autant d’espace avec les traditions fortes: On est au pays des Gauchos. On en a profité pour faire une balade à cheval, une première pour les enfants…. on est loin des manèges de Carnon et de la Grande Motte… quelle chance pour eux (pour nous aussi) de le faire dans de telles conditions… Environnement spectaculaire, nature préservée, 2 gauchos pour nous 4… Après avoir fait Tarzan sur une branche, Hugo impressionne nos guides avec un galop « désarticulé », et Tom suit… Ils ont super bien gérés pour une première… pas si simple que ça avec pas mal de dénivelé et bien sûr des chevaux qui ont du caractère… ils sont en totale liberté en pleine nature 2 semaines sur 4 pour décompresser… 😉 et ça marche bien! 

On a forcément envie de revenir (en moto) pour découvrir ce fameux « W » et passer plusieurs jours en montagne en refuge. Sur les quelques randonnées qu’on a fait avec les gars, curieusement ils apprécient plus qu’on ne le pensait, marcher les fait réfléchir… et ils sont en train d’inventer des nouveaux Pokémons 😉

One thought on “Torres del Paine: retraite andine au pays des gauchos – Patagonie chilienne – Septembre 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *